Bienvenue sur du grain à démoudre

Edito
Thème: "le Temps"
Jingle
Film d'atelier
Palmarès
Lauréats du 11ème festival
Le Journal
des jeunes organisateurs
Ateliers
pendant le festival
CONCOURS
d'écriture de scénarios
Photos
par BBflirt
Partenaires
du 11ème festival
Films
en atelier durant l'année
Lettres
d'informations




Les films du grain à démoudre

logo du grain à démoudreEdito - 11ème Festival international de cinéma


LE TEMPS


le jingle du festival


Tel le tic-tac d'une pendule, nous nous sommes activés toute l'année à l'élaboration de cette 11ème édition du festival international de cinéma du grain à démoudre, placée sous le signe du TEMPS. Le temps.
Quel bel hommage rendu au cinéma!

Arrêt sur image, retour en janvier dernier. « Aurons-nous suffisamment de temps pour mettre en oeuvre tout ce dont nous rêvons? » Cette question nous est venue dès le début de cette année 2010. Nous avons pris le temps de la réflexion. Mais inutile de lire dans une boule de cristal pour imaginer ce à quoi pourrait ressembler cette 11ème édition du festival, nous nous attacherons quoi qu'il arrive à vous offrir de nouvelles expériences, de nouveaux temps forts, des instants magiques, pour une plongée en apnée dans ce que le cinéma a de plus beau à nous apporter.

Car du grain à démoudre, c'est tout à la fois: vous permettre, en l'espace d'une semaine de vous projeter dans des histoires singulières, de vous évader, de voyager à travers le temps. De prendre du bon temps.
Nous disposerons exactement de 604800 secondes, 7 jours de festival, pour accomplir notre mission. Même si nous savons qu'une vie entière ne suffirait pas à découvrir toutes les créations cinématographiques, ce 11ème festival en sera un très bel échantillon. Heureusement pour nous, certaines oeuvres sont éternelles. Et si, du 14 au 21 novembre, le temps venait à s'arrêter?

Succédant à une édition charnière marquée par la célébration de notre dixième anniversaire, à travers laquelle nous avons expérimenté une sélection que nous souhaitions plus radicale dans son éclectisme, cette onzième édition sonne l'heure de faire un point sur cette décennie qui vient de s'envoler et donner un nouveau caractère à celle qui s'annonce.

Bien sûr, il n'est pas question de changer une recette qui marche, et cette année encore nous faisons la promesse d'une sélection riche en découvertes venues des quatre coins du monde et qui constitueront un dense panel de l'état actuel du monde et du cinéma.

Au fil de notre compétition de longs métrages, nous vous proposerons cette année de faire une immersion dans l'univers d'un homme pris entre le réel et le virtuel à l'autre bout du globe avec R U THERE de David Verbeek - remarqué à Cannes cette année, de suivre les destins atypiques de l'adolescence revêche en Hollande (JOY de Mijke de Jong), en Angleterre (A BOY CALLED DAD de Brian Percival), ou en Pologne (ALL THAT, I LOVE de Jacek Borcuch ) et de baigner dans la beauté sensuelle des lueurs solaires du quotidien d'une fillette suédoise laissée pour compte (THE GIRL de Fredrick Edfeldt).

C'est avec une excitation non dissimulée que nous vous confions notre impatience à l'approche du moment de lever le rideau rouge et de vous dévoiler une partie des coulisses de notre festival 2010. Ainsi, rendez vous le 14 novembre, exceptionnellement dans ce nouveau « palais des festivals » à la forge d'Harfleur pour célébrer officiellement l'ouverture du 11ème Festival international de cinéma
« Du grain à démoudre ».

Cinématographiquement,
...Les jeunes organisateurs
BC & LC
Le temps est l'élément qui marque invariablement le cinéma. Un film est déterminé par sa durée et, comme dans les autres arts, on mesure la valeur des oeuvres cinématographiques au souvenir que l'on en garde face au temps qui passe.
Que reste-t-il d'un film une fois qu'on l'a vu ? Comment peut-il survivre dans notre mémoire, collective ou individuelle, alors que notre cerveau est submergé d'images ?
Simplement sa beauté, la façon qu'il a de nous toucher ou de nous émouvoir. La puissance d'une séquence peut nous hanter toute notre vie et influencer notre perception du monde, en bravant le temps.

Le temps passe aussi pour une oeuvre d'art, mais il n'est rien pour elle, puisqu'elle survivra toujours à une mode ou une époque. Les films de Pierre Etaix sont une preuve éclatante de ce peu d'emprise, et c'est au terme d'une longue (et futile) bataille juridique que nous pouvons redécouvrir aujourd'hui l'intégralité de l'oeuvre de celui qui fut le parrain du festival l'an passé.

Ce temps, nous devons pourtant le ménager. Ne pas le gaspiller. L'employer à faire ce qui nous enrichit. C'est ce que font chaque année, inlassablement depuis 10 ans, les jeunes qui préparent le festival. A travers leurs rencontres et ateliers, ils préparent cette courte semaine où le cinéma est mis à l'honneur.
Un temps de plaisir qu'ils mettent en place pour nous tous. C'est pourquoi il nous est si plaisant d'accorder chaque année un peu de notre temps pour célébrer avec eux cette passion du cinéma.
Une semaine d'images, pleines de temps et de mouvements selon la conception chère à Gilles Deleuze, qui nourriront nos réflexions pendant une année. Une semaine de bonheurs durant laquelle le temps suspend son vol, avant de reprendre sa course.
Et que nous trouvions le temps bien long jusqu'à l'année suivante !







Baptiste Clugéry - Laurent Cuillier, Co-présidents du Grain à démoudre

© 2010 Copyright du grain à démoudre. Tous droits réservés.


Designed by: antoniolou